Sex Work and Human Rights

Posts tagged “services sexuels

Kuosmanen: La loi contre l’achat de sexe crée un faux optimisme

Jari Kuosmanen - Photo by Åbo Underrättelser. All Rights Reserved.Questionnant la loi contre l’achat de sexe: Jari Kuosmanen, professeur associé au Département de Travail Social de l’Université de Göteborg, dit que l’offre et la demande pour des services sexuels en Suède n’a pas diminué depuis la fin des années 1990. Photo: Åbo Underrättelser.

A propos de cette traduction

En 2014, le Parlement Européen, l’Assemblée d’Irlande du Nord, et le Parlement Canadien ont vote en faveur de lois qui criminalisent l’achat de services sexuels, une mesure communément référée comme le Modèle Suédois. Pendant ce temps, la Commission Spéciale du Sénat français, la Chambre des Communes du Royaume Uni, et la Commission électorale de Justice du Parlement Néo-Zélandais ont rejeté une telle démarche.

Les défenseurs du Modèle Suédois prétendent que la loi a mené à une diminution du nombre d’acheteurs et de vendeurs de services sexuels. Cependant, selon Ann Jordan de l’Université Américaine Centre pour les Droits Humains et le Droit Humanitaire, le gouvernement suédois ne sait en fait pas “si la loi a causé une quelconque réduction du nombre d’acheteurs de services sexuels, de travailleurSEs du sexe, de victimes de traite, ou de travailleurSEs du sexe migrantEs”. Comme Jordan l’explique, les affirmations d’un ‘succès’ manquent de preuves fiables, et la source de ces affirmations “est principalement un court résumé en anglais d’un rapport du gouvernement”.

Tandis que le travail sexuel de rue a initialement chuté, Jay Levy et Pye Jakobsson soutiennent que la recherche suggère qu’il est depuis retourné à ses niveaux antérieurs, et qu’il reste difficile de savoir si le déclin initial a été causé par la loi ou d’autres facteurs. En ce qui concerne la baisse présumée des acheteurs de services sexuels, les chercheuses suédoises Susanne Dodillet et Petra Östergren soulignent que le résumé en anglais mentionné ci-dessus cite une enquête, qui suggère que moins d’hommes ont acheté des services sexuels en comparaison à une étude de 1996, mais il oublie cruellement de citer les réserves exprimées par la personne qui l’a elle-même conduite: Jari Kuosmanen. Alors que les défenseurs du Modèle Suédois et les activistes anti-prostitution continuent de citer ses résultats comme preuve soutenant leurs opinions, Kuosmanen explique dans cette interview le manque de preuves de l’efficacité de la loi.

S’il vous plait, notez que le droit d’auteur pour cet article réside avec Åbo Underrättelser et n’est pas sous license Creative Commons.

La loi contre l’achat de sexe crée un faux optimisme | Par Dan Lolax

Les politiciens Finlandais qui veulent suivre l’approche suédoise et introduire une interdiction totale d’acheter des services sexuels devraient réfléchir à deux fois. Il n’y a rien pour étayer l’allégation que la prostitution a diminué en Suède depuis que le pays a établi la loi en 1999, dit Jari Kuosmanen, professeur associé à l’Université de Göteborg, qui a été le premier à évaluer les effets de la loi. Selon lui, le problème est que les politiciens n’ont pas base le changement de législation sur la recherche. (more…)